Avocat en séparation de couple à Huy

Lorsqu'il est devenu impossible pour votre de couple de maintenir une vie à deux, la séparation s’impose. Avocate à Huy, Maître DEMARCHE saura vous accompagner dans les démarches juridiques à entreprendre.

La vie commune apporte son lot de défis. À force de répétition, les disputes peuvent avoir raison du couple. Une séparation sera alors peut-être envisagée. Que vous soyez en cohabitation de fait ou en cohabitation légale, il y a des démarches à effectuer pour envisager le plus sereinement possible la séparation. Afin de préserver au mieux vos intérêts, il est judicieux de prendre conseil auprès de votre avocat en cas de séparation à Huy

Quel est le Tribunal compétent pour une séparation ?

Une réforme législative a souhaité repenser le schéma familial et la manière de le traiter au niveau juridique. 

Ainsi, tout ce qui concerne une famille est de la compétence du Tribunal de Première Instance, chambre de la famille. 

Ce tribunal est dont compétent pour les couples mariés, pour les couples en cohabitation légale, mais également pour envisager la séparation d'un couple de cohabitants de fait. 

Le statut le moins protecteur est celui de cohabitant de fait. Les questions qui pourront être abordées devant le Tribunal seront moins nombreuses. 

A quoi faut-il penser en cas de séparation ?

Une séparation d'un couple entraîne nécessairement la résolution de plusieurs problèmes tels que le partage des meubles, la garde des enfants, la conservation de l'immeuble ou le bail.

Le statut de cohabitants légaux tend à offrir la protection connue par les personnes mariées. Cependant, il n'y a pas de divorce à envisager. Il sera par contre nécessaire de faire une déclaration à la commune en ce sens, d'un commun accord ou de manière unilatérale.

En ce qui concerne les cohabitants de faits, la seule chose qui les unit légalement est leur présence sur la même composition de ménage. Ainsi, la cohabitation prend fin par l'inscription de l'un des cohabitants ou des deux à des adresses distinctes.

Vous pouvez avoir contracté un prêt ensemble pour l'achat d'une maison, avoir un compte commun, avoir acheté des meubles en commun ou une voiture etc. et il faudra envisager la répartition. Et si vous avez des enfants, vous devrez organiser les modalités d'hébergement.

Toutes ces questions vont devoir être analysées, suivant votre régime de cohabitation. Il est toujours utile de faire appel à un avocat pour ce faire.

Quelle alternative à la séparation ?

Une séparation est un renoncement à quelque chose qui a été construit à deux. Il n’est jamais simple de tourner la page.

Mais peut-être pensez-vous ne pas avoir tout tenté ?

Outre les célèbres thérapies de couple, il existe une aide, régulièrement proposée par les Tribunaux lorsqu'il y a des difficultés de dialogue entre parents séparés et que les enfants en souffrent. Mais cette aide n’est pas uniquement indiquée dans ce cas-là. Il s’agit de la médiation familiale.

Elle permet au couple d’identifier les problèmes qui gangrènent l’entente, mais également les choses positives sur lesquels le couple peut s’appuyer. Un médiateur, tiers  neutre, guide les personnes à trouver elles-mêmes les solutions adaptées à leur situation personnelle, leurs besoins.

L’avantage est qu’une médiation est confidentielle. Si elle ne fonctionne pas et que le recours à la justice est inévitable, le dossier de médiation ne pourra pas être un élément du dossier judiciaire. Cela vous incite donc à parler librement et à vous investir pleinement dans votre démarche.

Contactez-moi

Consultez également :